Accueil du site > Sports > Can 2010 > A Monsieur le Ministre chargé de la promotion de la bonne gouvernance

A Monsieur le Ministre chargé de la promotion de la bonne gouvernance

mardi 22 janvier 2013


A Monsieur Abdoulatif Coulibaly, Minitre chargé de la Promotion de la Bonne Gouvernance

M. Coulibaly, nous avons appris que vous avez décidé de ne plus être journaliste. Ainsi vous ne dénoncerez plus publiquement les scandales inhérents à la gestion de tout état, l’imperfection des humains aidant ou n’aidant pas. Nous respectons votre décision, malgré nous.

M. Coulibaly, vous avez renoncé à votre posture d’opposant de conscience. Vous l’avez troquée contre un maroquin ministériel. Quoi de plus normal quand on a activement participé à la chute de la Wadésie ? Quoique vous ayez moins concouru à la victoire de Macky Sall qui, selon vous « ferait du Wade sans Wade ». Ce que vous portiez sur la place publique par écrit et audio est assurément et directement entendu en très très haut lieu. Espérons que que votre action soit efficace. Nous ne nous opposerons pas à cette position

M. Coulibaly, vous êtes dorénavant surclassé en « Affaires » ou vous volez en jet présidentiel commandé et aménagé par les soins de Abdoulaye Wade. Exit la classe Economique que vous empruntiez pour aller prêcher la bonne parole outre-Atlantique. Les émigrés de tous bords se souviennent encore avec délectation, non sans mélancolie, de vos conférences vivantes et animées qui provoquaient à coup sûr des bourdonnements d’ouïe jusqu’à Roume. Vous avez opté pour les dorures des palais, plus précisément les lueurs du Palais Léopold Sédar Senghor ex-Roume. D’ailleurs, vous avez confié à Ndiawar Diop de Sunuker combien vous avez été émerveillé de contempler certaines pièces dont les portes vous étaient closes sous le magistère de Abdoulaye Wade. Nous ne vous refuserons pas votre part de la forêt marron*.

M.Coulibaly, vous vous plaigniez que nos compatriotes ne vous soutiennent qu’en « étant derrière vous » plutôt « qu’à vos côtés » . Une autre plainte revenait souvent que vous ne receviez aucune aide financière pour faire face à vos nombreux procès. Aujourd’hui, vous savez pourquoi. Nous vous rappellerons cette sage leçon du regretté Makhtar Seck Mbooro qui nous décrivait le politicien. arrivant au pouvoir comme un automobiliste qui tomberait en panne et qui démarrerait en trombe sans un mot de remerciement à ceux qui lui auraient donné un coup de main.

M. Coulibaly, ces quelques constats sont certainement moins importants que les questions de l’heure et qui vous interpellent en premier.

  • Vous êtes le Ministre chargé de la Promotion de la Bonne Gouvernance, le premier acte de bonne gouvernance serait de faire une déclaration de patrimoine. Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? Ayant fait preuve d’exemplarité, à la suite du Président Macky Sall, du Garde des Sceaux Aminata Touré, vous pourrez ainsi pousser vos collègues du gouvernement à sacrifier à cette obligation stipulée par les Assises Nationales dont vous avez été et êtes un éminent défenseur.
  • Vous êtes le Ministre chargé de la Promotion de la Bonne Gouvernance, est-il vrai que vous bénéficiez de 20 (vingt) millions de FCFA par mois issus des fonds spéciaux ou fonds politiques du protecteur de la chose commune ? Est-il vrai que les autres alliés reçoivent des sommes tout aussi rondelettes ? Nous vous prions de ne pas vous réfugier derrière la loi car il ne peut pas être question de légalité ou de légitimité quand cette manne incontrôlable, casi inquantifiable - jadis décriée par vous - sert de prétexte à ceux qui défilent ces derniers jours devant les gendarmes.
  • Vous êtes le Ministre chargé de la Promotion de la Bonne Gouvernance, est- il vrai que votre (ancien ?) magasine La Gazette a été financé par Millicom ? Pourriez-vous par ailleurs établir votre déclaration d’intérêts ? Encore une fois, cela vous permettra de demander voire exiger de vos collègues d’en faire de même. Par exemple, nous pourrons savoir si le Ministre Youssou Ndour détient encore des intérêts dans le Groupe Futurs Médias ou si notre Ministre des Finances est encore lié d’une quelconque façon avec la banque qu’il dirigeait.

M. Coulibaly, si tant est que les grands hommes discutent des principes, il me plait à croire que les (grands) principes sont incarnés par les (grands) hommes. Vous êtes un symbole qui ne doit pas s’étioler. C’est tout le sens de la présente interpellation

Thierno BA Thiakiry Thierba@laposte.net *En référence à la forêt noire qui est une patisserie

Répondre à cet article


canadian pharmacy online "'*^ generic viagra with fluoxetine online pharmacy