Accueil du site > Sports > APRES YEKINI/BALLA GAYE 2, BOMBARDIER/TAPHA TINE Luc en passe de ficeler le (...)

APRES YEKINI/BALLA GAYE 2, BOMBARDIER/TAPHA TINE Luc en passe de ficeler le choc Gris Bordeaux/Modou Lô

mardi 3 janvier 2012

Les amateurs de la lutte peuvent se préparer à savourer le choc devant opposer Gris Bordeaux à Modou Lô. Après sa belle victoire par KO, sur Baye Mandione, Gris serait, selon nos sources, en phase de finaliser, avec la structure Luc Nicolai and Co, son duel contre le leader de Rock Energie. Affiche ne saurait être plus belle. Entre le Tigre de Fass, Gris Bordeaux et la coqueluche des Parcelles Assainies, Modou Lô, l’affiche est déjà sur toutes les lèvres. Et comme pour répondre aux exigences des férus de lutte, le promoteur des grands événements, Luc Nicolai, serait en pourparlers avec le « belliqueux » de l’écurie Fass. Selon des sources très fiables, le tigre pourrait, dans les prochaines heures, percevoir son avance sur ce combat de rêve. Les deux partis seraient entrés encore en négociation, hier, autrement dit, juste au lendemain du revers infligé à Baye Mandione. C’est, peut-être donc, l’argument de taille, qui conforte Luc Nicolai dans sa conviction que Modou Lô ne fera point de saison blanche. Car, selon toujours notre radar, il était, bel et bien, retenu que le lutteur du « peuple », Kharagn Lô, serait opposé au vainqueur du combat Gris- Baye Mandione. L’enfant chéri des Parcelles était donc déjà en pole position pour attendre le vainqueur du combat du 1er janvier dernier. Aussi, est-il bien édifié, vu la maestria avec laquelle son futur potentiel adversaire s’est défait de Baye Mandione. D’autant plus que le tombeur de Bombardier a, dés à présent, snobé le leader de la génération Boul Falé, Tyson, que les dirigeants de Fass disent moribond. Luc Nicolai se taillerait, ainsi, la part du lion, quant on sait qu’en plus des chocs de géants qu’il a déjà décrochés, ce combat entre deux ténors vaut la chandelle. Ces deux lutteurs qui drainent du public, sont, en effet, sortis victorieux devant « le fou de Thiaroye », Baye Mandione. Modou Lô, à défaut du chantre de « Tay Shinger », Eumeu Sène, est, ainsi, en phase d’aller à l’assaut d’un « Gris », au coup de poing somnifère.


Répondre à cet article