Accueil du site > Actualités > Cheikh Béthio draine mille bœufs et des chameaux en guise de démonstration de (...)

Cheikh Béthio draine mille bœufs et des chameaux en guise de démonstration de force

jeudi 12 janvier 2012

Le guide religieux des Thiantacounes, Cheikh Béthio Thioune a fait converger près de milles bœufs et des chameaux à travers les rues de Touba. En fin d’après midi, ces talibés, couverts de poussière, foulards sur la tête et armés de gourdins pour tenir en respect les animaux, ont chanté et dansé au rythme de « Dieureudjieuf Serigne Saliou ».


Tout le monde s’est tu en observant la scène. Des bœufs de toutes les races ont sillonné les ruelles de Touba avant d’atterrir au fief du guide des « Thiantacounes », A Djanatoul mahwa. Et la foule, aussi admirative que curieuse a elle aussi pris l’initiative de les suivre. Gare à celui ou celle qui oserait s’approcher des bêtes. De plus en plus, la circulation devenait dense. Les voitures étaient obligée de rouler doucement et au rythme des bêtes, sous peine d’être lynchées. Cheikh Béthio quant’à lui, attendait patiemment que les bêtes pénètrent dans l’enclos aménagé pour l’occasion. D’une voix rauque admirant le troupeau, il dira que « tout ceci est l’œuvre de sa rencontre avec Serigne Saliou en 1946, alors que j’étais enfants. Et ce qui est intéressant, c’est que tout le monde y trouve son compte et de passer un bon Magal ». Non loin de sa demeure, des inconditionnels du « Cheikh » ont mis la main à la poche. De ce fait, c’est une dizaine de bœufs d’une valeur « d’un million chacun », qui sont attachés au mât des lampadaires. Ces bêtes qui sont, ainsi l’attraction du jour ou magal compte tenu vue la race. A en croire le chargé de la communication Ibrahima Diagne, ces mille bœufs ne sont que provisoires. « Le Cheikh va encore en acheter encore et encore. Et comme le « Berndé » à un sens chez nous, nous ferons de sorte que les talibés qui sont venus à Touba soient satisfaits. « Serigne Touba l’a dit. Il faut tout faire pour que le jour J soit un jour de grâce. Et tel que nous l’a toujours recommandé notre Cheikh, ce sera ainsi », fait-il remarquer. Pour ce qui est de l’innovation pour cette année, Ibrahima Diagne fera voir que « l’innovation n’existe pas chez nous. Ce que nous savons, c’est de tout faire et bien faire les choses. En somme, ce sont trente six cuisines qui seront tenues partout à travers la ville. Et pour chaque cuisine, il y’aura une trentaine de bœufs plus les ingrédients ». S’agissant de la somme décaissée pour acheter tout un troupeau, Ibrahima Diagne a préféré ne point en parler. Ce qui serait « du m’as-tu vu », selon lui. Toutes les couches seront satisfaites sans distinction de race car ceci est une recommandation de Serigne Touba.

Répondre à cet article