Accueil du site > Société > Convocation à la Dic - Pour la publication d’un article compromettant sur (...)

Convocation à la Dic - Pour la publication d’un article compromettant sur Wade et son fils : El Malick Seck risque gros

vendredi 29 août 2008

Le directeur de publication du journal 24 Heures Chrono, El Malick Seck a été interpellé hier, en début d’après-midi, par la Division des investigations criminelles (Dic). Ce, suite à la publication d’un article intitulé : « Plusieurs milliards volés en Côte d’Ivoire : Wade et son fils mouillés dans une affaire de blanchiment d’argent ».


El Malick Seck se trouve présentement en garde à vue dans les locaux de la Division des investigations criminelles (Dic). Déjà, dans la matinée d’hier, la Police a procédé à la saisie des exemplaires du numéro du jour du quotidien qu’il dirige, 24 Heures Chrono.

Selon des sources proches du dossier, El Malick Seck risque gros. On évoque dans cette affaire une probable inculpation du directeur de publication de 24 Heures Chrono. Les limiers de la Dic étant dans les dispositions de le déférer au Parquet.

L’article en question qui vaut à El Malick Seck une convocation à la Dic, fait référence à des faits qui se seraient passés en 2004. Une affaire qui avait été soulevée par la presse à l’époque et qui avait valu, comme souligné dans l’article, au leader du Parti de l’indépendance et du travail (Pit), Amath Dansokho, un procès. « Comme un vieux cadavre dans le placard, le dossier concernant l’attaque des agences de la Bceao dans les villes de Bouaké, Man et Korogho empêche le régime de Wade de dormir. » Une affaire qui aurait pu déboucher sur une plainte du chef de l’Etat ivoirien, ajoute El Malick Seck dans un article signé par lui-même. Selon des sources dignes de foi, l’article a provoqué un grand malaise au plus haut sommet de l’Etat. Et le président de la République aurait été « choqué » par son contenu.

C’est la troisième fois en un mois que le directeur de publication du journal 24 Heures Chrono et ancien administrateur du site Rewmi.com, est convoqué à la Division des investigations criminelles. Son dernier face-à-face avec la Police a eu lieu, après la publication d’un article relatif aux relations « heurtées » entre le désormais ex-ministre des Transports aériens, Farba Senghor et son ancienne épouse.

Source : nettali

Répondre à cet article