Accueil du site > Actualités > Italie : 1000 sénégalais vont être régularisés en 2008

Italie : 1000 sénégalais vont être régularisés en 2008

mardi 27 novembre 2007

Le gouvernement italien a décidé de régulariser mille (1000) Sénégalais en 2008. Ils devront tous passer par l’Ambassade d’Italie à Dakar, avant d’aller récupérer leur titre de séjour en Italie. Depuis 1990, l’Italie a effectué trois grandes régularisations, avec 238.000 personnes en 1990, 227.000 en 1998, 640.000 personnes en 2002. Les autorités italiennes s’apprêtent à en réaliser une nouvelle vague, qui devrait concerner environ 147.000 personnes, dont 1000 Sénégalais.


Il suffit d’avoir un contrat de travail établi et signé par un employeur pour pouvoir déposer un dossier dès le 1er décembre 2007. Les régularisations massives, tout en étant des procédures d’exception, sont pourtant inscrites dans le cadre législatif italien à l’endroit des sans-papiers. En effet, il y a, de la loi aux régularisations, la constance d’un principe : la possibilité d’une figure légale pour celui qui travaille sur le territoire italien, la possibilité d’être régularisé si l’on a un emploi contractualisé (et non simplement un emploi). Ce principe s’inscrit dans une loi de fer, extrêmement contraignante, puisque le contrat de travail, les quotas et l’accord des patrons, en sont les conditions.

« Decretto flussi »

Chaque année, la loi exige de l’État le décret d’un nombre d’emplois limités, de nature à pourvoir toutes les régions du pays, selon des secteurs d’activité. Ces quotas sont répartis selon les nationalités. C’est ce que l’on nomme le « Decretto Flussi », fixant le nombre de travailleurs étrangers autorisés à travailler en Italie. Ce décret ne concerne que les sans-papiers présents hors du pays. Le permis de séjour étant délivré sur la base d’un contrat de travail. Le nombre de permis de séjour délivrés correspond aux quotas fixés par l’État. Les permis de séjour délivrés dans le cadre des quotas, sont, par exemple, de 6 à 9 mois ; 1 an pour un contrat à durée déterminée ; 2 ans pour les travailleurs indépendants ou pour un contrat à durée indéterminée. Le permis de séjour délivré ne peut excéder la durée du contrat de travail.

Source : L’Observateur

Répondre à cet article

268 Messages de forum