Accueil du site > Culture > Les pouvoirs publics doivent soutenir les professionnels du livre (...)

Les pouvoirs publics doivent soutenir les professionnels du livre (éditeur)

mardi 20 décembre 2011

Le président de l’Association des éditeurs ivoiriens, Anges Félix Ndakpri, a invité mardi à Dakar, les institutions sous-régionales et les pouvoirs publics à promouvoir la production du ‘’livre équitable’’ qui repose sur ‘’le système de péréquation’’, pour permettre aux éditeurs les moins favorisés de supporter les coûts.


‘’Les institutions sous-régionales et les pouvoirs publics doivent promouvoir la production du livre équitable qui repose sur le système de péréquation permettant aux éditeurs les moins favorisés de supporter les coûts inférieurs’’, a-t-il dit.

’’Cette opération va non seulement aider les éditeurs, mais aussi elle tiendra compte du pouvoir d’achat de l’acheteur, a-t-il souligné, lors d’une conférence publique sur ‘’La problématique de la diffusion et de la promotion du livre africain francophone’’ organisée dans le cadre de la FILDAK.

‘’Toutefois, ces organisations sous-régionales telles que l’UEMOA, la CEDEAO doivent assurer un environnement légal et juridique qui encadre les activités des industries du livre national’’, a indiqué Anges Félix Ndakpri.

Par ailleurs, ‘’des structures de formation aux métiers du livre doivent être créés par les institutions sous-régionales en vue de favoriser l’intégration sous-régionales des populations’’, a-t-il souligné.

Selon lui, ‘’cette plateforme d’intégration permettra aux populations des États membres de l’UEMOA (Bénin, Burkina-Faso, Côte-d’Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) de s’exprimer et partager leurs avis’’

M. Ndakpri a également invité les professionnels du livre à développer des vitrines du savoir-faire de l’industrie du livre et à la création d’une bibliothèque numérique pour assurer la pérennité des ouvrages.

aps

Répondre à cet article