Accueil du site > Actualités > Mbaye Dièye Faye refuse de prendre part à la tournée américaine : Youssou Ndour (...)

Mbaye Dièye Faye refuse de prendre part à la tournée américaine : Youssou Ndour recrute Thio Baye qui assure au « Nokia Theater » de New York

lundi 26 novembre 2007

S’il y a un moment particulièrement critique pour une longue et solide amitié (ou compagnonnage), c’est bien à l’approche des trente ans. Hier Njomboor et Njomboorton chez nous. Ou Chirac et Balladur en France. Aujourd’hui, l’ombre de « seytanee » (Satan) a fini de couvrir les relations entre Youssou Ndour le leader du « Super Étoile » et son percussionniste et ambianceur en chef, Mbaye Dièye Faye : Deux potes qui ont fait les quatre cents coups et cheminé depuis... trente ans. Flash back ! Au début de l’année 2007, de fortes rumeurs faisant état de la brouille entre les deux pollu­ent Ndakaaru.


Les langues pendues arguant que le « Roi du Mbalax » voyait d’un très mau­vais oeil la percée musicale (et les tentations solistes) de son percussionniste dont le dernier produit - « Blokass » -, après « Songama » ; faisait fureur.

Des « bavardages » qui avaient poussé Mbaye Dieye et Youssou Ndour à un démenti public lors d’un concert au stade Demba Diop. En vain. Le samedi 13 octobre, ce qui était considéré comme le fruit d’une grosse rumeur prend une forme de... conflit latent. En cette soirée de Korité, Jololi, la société de Youssou Ndour, demande à Mbaye Dièye Faye de décommander la soirée qu’il a programmée avec son groupe dans une autre boîte, pour se produire au Thiossane, la boîte du « Roi du Mbalax » : Une fiesta qui s’annonçait époustouflant, après un mois d’abstinence des mélomanes et autres « pakarn-kat » (danseurs). Mais elle n’aura pas lieu.

Un peu avant minuit, on signifie à Mbaye Dieye que Jololi a « oublié » de louer le matos pour son orchestre. Le percussionniste entre dans une colère noire et dénonce un « coup tordu » fruit d’un complot ourdi par Ndiaga Ndour, le frère de son ami. Avec la bénédiction de ce dernier ? Mbaye Dièye Faye ne franchit pas le Rubicon pour accuser publiquement son ami. Ce que fait son proche entourage.

Et depuis, ça sent le cramé entre les deux. Surtout que dernièrement, un frangin de Mbaye Dieye établi aux Etats-Unis lui a expédié un matos high-tech flambant neuf, Alors vient la tournée américaine du « Super Etoile » entamée depuis deux semaines. Comme nous le red­outions dans ces colonnes, Mbaye Dièye Faye signifie à Mady Drame, le manager de Youssou Ndour venu lui parler, qu’il ne pourra les suiv­re durant un mois car il a un contrat à respecter au Sénégal. Au plus, il pourrait « peut-être » faire deux dates.

Sans blague alors ! Mbaye Dièye Faye qui dit à Youssou Ndour qu’il ne peut aller jouer avec le « Super Etoile » : Notons que juste avant cette tournée, le gars, comme il l’a dit à nos machins, s’est même fait souffrance pour participer a la soirée du « Super Étoile » au « Bataclan’ ; à Paris. La seule occasion, depuis des mois, que les deux amis ont saisi pour communiquer sur scène. »Musicalement" précise Mbaye Dièye Faye. Ensuite plus rien.

La séance d’explication prévue pour se parler en amis et aplanir les topos ? Décommandée au dernier moment. « Peut-être qu’il n’avait pas le temps » explique Mbaye Dièye Faye, en rigolant. Le « Super Etoile » privé de son percus­sionniste et ambianceur, Youssou Ndour - selon nos machins, il a en travers de la gorge cette « rébellion » se rabat sur... Thio Mbaye. Le fameux percussionniste, auteur de « Rimbax Papax » ; qui a fait les beaux jours du « Super Diamono » : Et dans l’entourage du « Roi du Mbalax » ; on est aux anges au regard de la prestation de la nouvelle recrue qui a enflam­mé la salle du « Nokia Theater » de New York où Youssou Ndour a livré, mercredi et jeudi, un « Grand Bal » ; genre Bercy, en « sold out » (guichet fermé). Une prestation de Thio haute­ment appréciée par les « goorgoorlous » qui, relève ce proche de Youssou Ndour, « commen­cent à zapper Mbaye Dièye Faye » :

Alors, entre Mbaye Dièye Faye, Youssou Ndour et le « Super Étoile, est-ce la fin ? »Thio est bien intégré, il va prendre sa (Ndlr : Mbaye Dièye Faye) place, c’est clair« , affirme-t-on sans hési­tation dans l’entourage du »Roi du Mbalax«  : Non sans préciser »nak« que Mbaye Dièye Faye a boudé. »Ëpna geed« (bouder est un acte qui ne sied pas a ma personnalité) rétorque Mbaye Dièye Faye qui, la voix grave, s’offusque. »On ne boude pas son oeuvre.

Et puis « suma doon geed, nu geedaleema » car mon propre frère est avec eux :« Affirmant que »dama xam bayi cil bür« (je donne l’impression d’ignorer ce qui se trame contre moi), Mbaye Dieye ne manque de s’indigner du fait qu’il n’est pas bien d’essayer de me mettre en mal avec mon frère et ami Thio Mbaye. Je prenais le train pour aller jusqu’à Kaolack, le voir se produire. »

Poursuivant son propos, Mbaye Dièye Faye explique l’agitation de ses contempteurs par le fait que « lors d’un de leurs soirées aux Etats-Unis, toute la salle s’est mise à scander mon nom : » Aussi, sur un ton nar­quois qui ne trahit pas sa détermination à ne pas faire machine arrière, il affirme : « tout de même, il me faut honorer mes dates et faire vivre mon groupe et matos. » Car précise-t-il « aucun contrat ne me lie au Super Etoile, per­sonne n’a un contrat là-bas. Sulna (j’ai enter­ré) contrat depuis l’époque de Ndakaaru neex­na, au début des années 80 » : Tout ceci ne présage rien de bo) entre ces deux amis de trente ans.

Source : Le Populaire

Répondre à cet article

426 Messages de forum