Accueil du site > Société > Ndèye Khady Diop inaugure le Centre de traitement informatisé de (...)

Ndèye Khady Diop inaugure le Centre de traitement informatisé de Dakar,

mardi 23 février 2010

La ministre de la Famille, de l’Entreprenariat féminin, de la Microfinance et de la Petite enfance Ndèye Khady Diop a procédé, mardi, à l’inauguration du Centre de traitement informatisé (CTI) de Dakar, a constaté l’APS.


Financée par l’Agence canadienne pour le développement international (ACDI) et la Société de développement international (SID) pour un coût de 2,5 milliards de FCFA, l’infrastructure est selon la ministre, ‘’une contribution significative au processus de professionnalisation des Sociétés financières décentralisées (SFD)’’.

Elle a ajouté que ‘’ces institutions isolées et émergentes ne disposent pas pour la plupart d’entre elles de moyens appropriés pour mettre en place un Système d’information de gestion performant (SGI)’’.

Le projet du CTI, élaboré par la Direction de la microfinance (DMF) du ministère de la Famille et l’Association professionnelle des Systèmes financiers décentralisés (APSFD), vise à informatiser quelque 36 SFD. A ce sujet, Ndèye Khady Diop a souligné que le démarrage de ce projet est un motif de satisfaction, puisqu’en l’espace de quelques semaines le CTI a permis l’informatisation de trois mutuelles d’épargne et de crédit et la signature de contrats avec six SFD.

’’Le CTI devrait permettre dans les 5 ans à venir, l’informatisation de 36 SFD, dont 12 à Dakar, 14 dans l’axe nord du Sénégal, notamment à Saint Louis et Louga et 12 dans la région sud’’, a annoncé la ministre en charge de la Microfinance.

Elle a promis l’accompagnement de l’Etat, à travers la direction de la microfinance pour appuyer les SFD dans l’amélioration de leur système d’information de gestion.

Pour elle, cette expérience qui s’engage dans une voie concluante, autorise son département à mobiliser beaucoup d’énergies et de ressources, en vue de favoriser son extension vers d’autres SFD, surtout ceux établis dans les zones reculées.

Elle a rappelé que le Canada est l’un des principaux partenaires de l’Etat du Sénégal dans le secteur de la microfinance.

Pour sa part, le directeur des programmes du Centre de traitement informatisé, Yves Boily, a souligné que le projet est innovateur, car il permet à de petites SFD du milieu rural et de petits réseaux de s’informatiser sans avoir à supporter une équipe d’informaticiens.

’’En effet, toutes les opérations financières des SFD sont compilées, analysées et traitées confidentiellement et en toute sécurité par les employés du centre’’, a indiqué M. Boily soulignant que le centre compte déjà une dizaine de partenaires.

Il a également fait savoir que le projet s’inscrit dans un partenariat enrichissant et il permettra de favoriser l’accès à des services financiers à la population sénégalaise, mais aussi contribuera à la réduction de la pauvreté au Sénégal.

Source : APS

Répondre à cet article