Accueil du site > Actualités > PASSEPORT SÉNÉGALAIS : L’ère de la numérisation et de la décentralisation de la (...)

PASSEPORT SÉNÉGALAIS : L’ère de la numérisation et de la décentralisation de la production a sonné, selon Me Ousmane Ngom

mercredi 5 septembre 2007

Le Populaire. Après les cartes d’identité et cartes d’électeur numérisées, les Sénégalais vont bientôt bénéficier de passeports numérisés. L’annonce a été faite hier par le ministre de l’Intérieur, Me Ousmane Ngom, qui a précisé que ces documents de voyage seront disponibles d’ici à la fin de l’année.


D’ici à la fin de l’année, les Sénégalais devraient faire avec un nouveau type de passeport numérisé. C’est le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom qui en a fait l’annonce, hier soir, à travers les ondes de la Rfm. Ces nouveaux titres de voyage auront « une puce qui contiendra toutes les informations (…) il n’y aura plus de possibilité de falsification du passeport », indique le ministre, selon qui « c’est un nouveau saut dans la modernisation, conformément aux voeux du président de la République qui avait promis trois révolutions : la première est la carte d’identité numérisée, la seconde la carte d’électeur numérisée, maintenant le passeport numérisé ».

Me Ngom a aussi renseigné que la durée de validité de ces documents de voyage sera allongée. « Elle ne sera plus de quatre ans, mais de cinq ans, avec une page de prorogation », indique-t-il en révélant que « l’autre révolution dans la révolution, c’est que le système sera décentralisé ». En clair, précise-t-il, « il y aura au moins huit centres de dépôt et de délivrance à l’intérieur du pays, mais aussi à l’étranger.

C’est-à-dire au niveau des ambassades et consulats où il y aura également huit centres qui permettront non seulement de déposer le dossier, mais aussi de faire faire le passeport sur place », a assuré le ministre de l’Intérieur. Ainsi, « les documents n’auront plus à voyager, à se perdre et on ne perdra plus de temps pour l’obtention de passeport. Le rythme de fabrication va être accéléré et des millions de passeports vont être faits chaque année », explique-t-il.

Ce qui sera, reconnaît Me Ngom, d’« un grand soulagement pour nos compatriotes, car tout le monde en convient, le problème des passeports est devenu lancinant ». Concluant son intervention, le ministre a précisé que le prix du passeport sera maintenu à l’état actuel.

Source. nettali

Répondre à cet article

2804 Messages de forum