Accueil du site > Politique > SENEGAL 2012 : Abdou Fall rumine déverse sa colère contre Me Wade : « Je ne (...)

SENEGAL 2012 : Abdou Fall rumine déverse sa colère contre Me Wade : « Je ne peux plus continuer dans un parti où je n’ai plus droit à la parole »

dimanche 15 janvier 2012

A moins de trois semaines de l’ouverture de la campagne électorale au Sénégal, le parti démocratique sénégalais continue de traumatiser. Il risque de vivre le syndrome du parti socialiste en 2000. En tout cas, c’est du moins, ce qu’a déclaré ce soir,Abdou Fall, membre du comité directeur du parti démocratique sénégalais.


Isolé du parti depuis un moment, il est sorti de son silence pour se faire entendre. Il était l’invité ce dimanche soir de l’émission « Opinion » sur la walf tv.

Aujourd’hui, les choses ne se passent pas normalement au sein du parti démocratique sénégalais. C’est pourquoi, il invite le président Wade à revoir les choses avant qu’il ne soit tard. D’après lui, le pds est un grand parti ; il risque de perdre sa crédibilité si l’on en croit aux propos d’Abdou Fall, un grand responsable du parti démocratique Sénégalais. Il est une grande autorité au sein de ce parti ; il a sa voix. Cela ne semble pas être le cas aujourd’hui.

Lui, il ne veut pas accepter une telle situation. Il demande au président Wade à corriger immédiatement cette injustice. « Il est temps que le président Wade joue le rôle d’arbitre. On est en train de d’assister le syndrome du parti socialiste. C’est le moment d’alerter et de se mettre autour d’une table ; il faut que le Pds reprenne sa place dans le jeu ». C’est l’alerte faite du responsable politique Abdou Fall, membre du comité directeur du PDS qui est en très colère, parce qu’il est mis à l’écart depuis un moment.

« Je ne peux plus continuer dans un parti où je n’ai plus le droit à la parole ; c’est maintenant qu’il faut poser les actes forts. Si on le fait pas, le président reste fort et , ceux qui sont autour de sa proximité s’en profitent. Il est temps que le président Wade joue le rôle d’arbitre » indique M.Fall.

Avant d’ajouter : « je refuse d’être marginalisé. Je suis titulaire dans le parti et je ne vais pas accepter d’être sur le banc de touche » dit-il.

Par conséquent, Abdou Fall prône pour la recomposition de la famille libérale ; car il est d’avis que, l’ère du leader charismatique est révolue. « C’est le temps du leadership d’équipe » martèle t-il.

De son humble avis, il pense que l’heure est grave. Dans ces conditions, il sera difficile au pds de remporter les élections. « Il faut reformer le parti. C’est le président Wade qui doit nous aider à s’entendre. Le pds tel qu’il fonctionne ne peut pas aller loin » déclare Abdou Fall.

Avant de poursuivre : « je compte être acteur. Si les choses ne changent pas, je retrouve ma liberté. Mais je ne serais derrière personne, que ce soit Idy ou Macky Sall » précise Abdou Fall.

Répondre à cet article