Accueil du site > Société > Victime d’une agression dans la nuit du lundi : Fabienne Féliho violentée, (...)

Victime d’une agression dans la nuit du lundi : Fabienne Féliho violentée, son domicile saccagé par 4 nervis encagoulés

mercredi 10 mars 2010

Quatre nervis encagoulés ont perpétré une agression au domicile de Fabienne Féliho, dans la nuit d’hier. Triste bilan du drame : son domicile saccagé, la somme de six millions subtilisée, ses bijoux de valeur emportés, en plus d’une tentative de viol.La Dic qui a procédé au constat a ouvert une enquête.


Le dame Fabienne Féliho a été victime d’une agression, à son domicile aux Almadies, dans la nuit du lundi. C’était vers quatre heures du matin. L’acte aurait été perpétré par quatre individus encagoulés et armés de pistolet. Ces derniers auraient déclaré être mandatés par l’ex-mari de la présumée victime, Mansour Guissé. Selon les témoignages tenus par la dame devant le procureur de la République et auprès des enquêteurs de la Dic, ces bourreaux lui ont réclamé la restitution de tous les biens issus de son union avec son ancien époux dont les papiers de la parcelle de terre qui a été offerte, les bijoux et autres. Les traces des violences sont visibles sur le corps de la dame.

Par exemple, les mains rougeâtres ainsi que le haut de la cheville, la figure pâle entre autres. Devant les enquêteurs, Fabienne Féliho a soutenu avoir été violentée au cours du sale temps qu’elle a passé avec ses bourreaux. ‘Les nervis ont saccagé mon domicile. J’ai été mise à plat ventre, les mains et les pieds ligotés, les yeux fermés et la bouche bâillonnée. J’ai été tabassé à la figure et partout au niveau du corps. Ils ont même tenté de me violer, mais un livre du Saint-Coran se trouvant sous mon oreiller les en a empêchés’.

Pire, les quatre hommes encagoulés lui ont promis de lui faire subir pire que ce que Talla Sylla avait subi en 2003, si l’on s’en tient aux déclarations de la présumée victime tenues devant le procureur de la République et aux enquêteurs de la Dic. Mais les nervis ne se sont pas limités à ces actes de torture. ‘Ils ont emporté une somme d’argent de six millions F Cfa, mes bijoux de grande valeur, ainsi que d’autres biens. Les documents confidentiels contenus dans mon ordinateur ont aussi été visités’, raconte-t-elle. Ces actes sont qualifiés par l’intéressée de ‘tentative d’assassinat’. Elle indique qu’elle s’apprête même à déménager des Almadies, pour préserver sa sécurité personnelle.

En désespoir de cause, la dame Fabienne Féliho interpelle au premier chef, le ministre d’Etat, garde des Sceaux et ministre de la Justice, El Hadji Amadou Sall. Elle compte sur ce dernier pour que justice lui soit rendue dans les plus brefs délais. Le ministre de l’Intérieur est aussi interpellé par l’ex-miss Sénégal. Cette dernière lance un appel au ministre d’Etat Bécaye Diop, pour que la sécurité des paisibles citoyens soit préservée. La sécurité de sa fille de 15 ans, présente sur les lieux au moment des faits préoccupe, à plus d’un titre, l’ex-épouse du milliardaire Mansour Guissé. En l’état actuel des choses, une enquête a été ouverte par les éléments de la Division des investigations criminelles pour traquer les éventuels auteurs et commanditaires de ces actes.

Pape NDIAYE

Source : Walf

Répondre à cet article